Genas, Ville amie des enfants

Qu’est-ce qu’une Ville amie des enfants ?

Dans le sillage de la résolution prise lors de la Conférence mondiale d’Istanbul sur les établissements humains (Habitat II, 1996) de faire des villes des lieux vivables pour tous, l’initiative Ville amie des enfants s’est développée avec l’UNICEF France et l’Association des Maires de France. C’est en 2002 que naît officiellement le label.

Une Ville amie des enfants, partenaire de l’UNICEF, est une collectivité qui se caractérise par son engagement en faveur des 0-18 ans. Elle place l’innovation sociale au cœur de sa politique Petite enfance, Enfance et Jeunesse et met en œuvre les principes de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE).

Découvrez l’actualité de l’UNICEF sur https://www.villeamiedesenfants.fr/

En devenant « Ville amie des enfants », la collectivité appartient à un réseau dont la dynamique repose sur le partage et la valorisation des bonnes pratiques et des innovations sociales.

Genas, ville amie des enfants

L’histoire entre la Ville de Genas et le label « Ville amie des enfants » démarre en 2013, en fin de mandat. En 2014, au début du premier mandat de maire de Daniel Valéro, l’adhésion de notre commune au réseau initié par le Fonds des Nations unies pour l’enfance est renouvelé.

En 2021, le comité français pour l’UNICEF décerne à nouveau la distinction « Ville amie des enfants » à la Ville, saluant ainsi les engagements de la commune en faveur des 0-18 ans et soulignant sa capacité à déployer un plan d’actions municipal pour l’enfance et la jeunesse ambitieux pour le mandat 2020-2026.

En renouvelant son appartenance au réseau, Genas s’engage à nouveau à respecter les 5 engagements phares, traductions des droits ancrés dans la Convention internationale des droits de l’enfant, à savoir :
• assurer le bien-être de chaque enfant à travers une dynamique publique locale favorisant et accompagnant son épanouissement, son respect et son individualité
• affirmer sa volonté de lutter contre l’exclusion, contre toute forme de discrimination et d’agir en faveur de l’équité
• permettre et proposer un parcours éducatif de qualité à chaque enfant et jeune de son territoire
• développer, promouvoir, valoriser et prendre en considération la participation et l’engagement de chaque enfant et jeune
• nouer un partenariat avec l’UNICEF France pour contribuer à sa mission de veille, de sensibilisation et de respect des droits de l’enfant en France et dans le monde.

À Genas, la participation et l’écoute des enfants et des jeunes font ainsi partie intégrante de la ville :

Le Conseil Municipal des Enfants (CME) est un lieu d’échange d’idées et d’apprentissage de la vie citoyenne, tant pour les élus que pour les jeunes électeurs. Chaque année en novembre, les écoliers sont appelés aux urnes, puis le Conseil Municipal d’Enfants élit son nouveau maire.
Le CME initie des actions qui lui sont propres, et est aussi un partenaire privilégié du Conseil municipal adulte, afin de prendre en compte la parole des jeunes Genassiens, mais aussi de renforcer leur participation.

Le dispositif Pro’Jeunes (12 – 25 ans) : les projets de solidarité internationale sont soutenus et encouragés à Genas. Par le biais de ce dispositif d’accompagnement des projets des 12-25 ans, les jeunes genassiens trouvent écoute, aide au montage d’un projet, et éventuellement une aide financière ou matérielle. Ces dernières années, Pro’Jeunes a ainsi accompagné et soutenu un projet de construction d’une bibliothèque dans un village péruvien, une mission d’éco-volontariat en Thaïlande, un projet solidaire d’aide au développement au Cap Vert… Ces différentes aventures sont autant d’ouvertures au monde pour les jeunes genassiens, et autant d’actions solidaires, favorisant des projets concrets de développement ainsi que les échanges interculturels.

Passeport Solidaire, dans le cadre du Passeport Découvertes, s’adresse aux jeunes âgés de 11 à 15 ans, motivés et ayant un intérêt pour la solidarité. Les jeunes travaillent en partenariat avec des associations s’inscrivant dans des actions solidaires et humanitaires (ex: Handicap International)

– L’organisation d’une semaine festive avec animations, expositions, spectacles…à l’occasion de l’anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

-La mise en place de chantiers jeunes lors des vacances scolaires

Les actions menées en 2020 et 2021 à Genas
  • UNIDAY, les défis pour l’environnement – 26 mai 2021 : c’était à l’occasion de la signature de la charte « Ville Amie des enfants 2020-2026 » en présence de Claude Ducos-Miéral, présidente du comité du Rhône pour l’UNICEF et de Daniel Valéro, maire de Genas. Cet évènement festif et familial a permis de réunir, au parc de la Colandière, les bénévoles de l’UNICEF, l’accueil de loisirs les Moussaillons, les élus du Conseil Municipal des Enfants, les jeunes du Passeport Solidaire, les enfants des accueils de loisirs périscolaires et la ludo-médiathèque. La mise en place de stands avec exposition, jeux, quizz et spectacle de danse a permis de sensibiliser les familles sur la thématique de l’environnement. Ce bel après-midi s’est terminé par un spectacle dansant pour rire, danser et chanter entre parents et enfants.
  • Célébration de la convention internationale des droits de l’enfant :

Du fait de la pandémie, la célébration du 31e anniversaire de la CIDE a été portée par les jeunes du Passeport solidaire. Au cours du 1er semestre 2021, 300 élèves de CM1 et CM2 ont été sensibilisés par l’UNICEF et l’association « Hugo ! ». Des groupes de travail dans les écoles, des élèves du collège et ceux qui participent au dispositif CLAS se sont chargés de l’écriture de scenarii et de la réalisation d’une vidéo décrivant des situations de harcèlement. Prévenir au plus tôt cet engrenage permet d’agir au plus vite pour protéger les jeunes élèves. Cette vidéo a été projetée en avant-première le vendredi 4 juin à l’Atrium de l’hôtel de ville.

Sensibilisation dans les écoles contre le harcèlement scolaire

Le 32e anniversaire de la CIDE, en novembre 2021, a été riche en différents rendez-vous. Exposition « L’eau : une affaire de famille », créée par l’UNICEF à la ludo-médiathèque « Le Jardin des imaginaires » ; ateliers au fil des émotions au Relais Petite Enfance « Les Mini-Pouces » ; séminaire du Conseil Municipal des Enfants sur les droits de l’enfant avec des jeux de société sur les droits à la liberté d’information, d’expression et de participation ; atelier sur les émotions et la prise de parole ; projection du film « Vice versa » au Neutrino Théâtre ; conférence sur le thème « Maîtriser le bouillonnement des émotions par les neurosciences » animée par Christelle Gavory, neuropsychologue à Paris et formatrice pour la Fondation Sève (Savoir Être et Vivre Ensemble)…autant de rendez-vous qui ont ponctué cette semaine dédiée à la CIDE.

Le Village des Droits de l’Enfant, organisé le mercredi 24 novembre après-midi, prévoyait deux représentations dont le spectacle choral présentant 3 chants sur les émotions de Gaétan Roussel, Aldebert et Bénabar et le spectacle interactif  » Le Voyage de Célestine  » pour l’accueil de loisirs les Moussaillons. Les ateliers « Chants », menés par l’école de musique, ont été articulés avec des interventions de l’UNICEF sur les émotions dans l’ensemble des classes de CE2 de la Ville. Ce temps fort a également été émaillé de nombreux ateliers proposés par les partenaires de l’action : grand jeu sur les émotions de l’UNICEF, atelier « Compositions florales » sur les émotions, atelier 3-8 ans autour du jeu de plateau « Le monstre des couleurs », roue des émotions, groupe d’expression et ateliers photos, expositions, espace de jeux sur dimensionnés….

La semaine s’est clôturée par une course longue le vendredi après-midi à laquelle a participé l’ensemble des classes de CM1/CM2 au stade Léon Garraud.

  • Le prix littéraire : le prix UNICEF de littérature jeunesse a pour objectif de récompenser des livres élus par les enfants. Ces ouvrages abordent la question des droits de l’enfant. Confinement oblige, les animations ont eu lieu dans des espaces éducatifs et pour une classe d’âges définie, les 3-5 ans. La ludo-médiathèque a mis à disposition des écoles maternelles 5 lots d’ouvrages et deux mallettes pédagogiques. La référente locale de l’UNICEF et des bénévoles sont intervenus auprès des enfants de l’accueil de loisirs Les Moussaillons à La maison Daniel Quantin. Enfin, dans le cadre du Passeport découvertes, les intervenants de la ludo-médiathèque, arts plastiques et éveil musical ont créé un projet commun pour sensibiliser les enfants sur le thème des émotions.