Les grands projets du mandat

Depuis 2008, la Ville de Genas s’engage à renouveler la qualité de vie de ses habitants, à faciliter le lien intergénérationnel, à valoriser le patrimoine ou encore à protéger les espaces naturels. C’est au travers d’un ensemble de grands projets, pour lesquels les habitants sont concertés et informés, que la ville de Genas se métamorphose.

Les projets en cours

Salle Marius Berliet

Crédits photo : service Grands Projets – Ville de Genas

Au centre du quartier résidentiel et industriel de Ratabizet à Genas, la salle municipale Marius BERLIET est une salle polyvalente emblématique de la vie communale, construite en 1986. Louée par des particuliers et associations, elle accueille des fêtes familiales, vins d’honneur, repas, ou encore des réunions, assemblées générales… La Ville de Genas y organise également certaines réunions publiques et différentes activités. Elle est donc très sollicitée durant les week-ends et certains soirs de semaine.

Ce bâtiment municipal, d’une surface de 200 m² et pouvant accueillir 150 personnes assises (180 debout), est composée d’une salle principale, d’une cuisine, de sanitaires, d’un local poubelles et d’espaces extérieurs (dont une aire de jeux pour enfants).
Aujourd’hui vieillissante et inconfortable pour ses usagers, la salle Marius Berliet nécessite une rénovation complète.

Objectif : créer un espace confortable et ergonomique répondant aux critères de sécurité et favorable aux attentes des particuliers et associations qui l’utilisent.
À ce titre, les espaces intérieurs seront redistribués pour valoriser le potentiel du bâtiment (belle hauteur sous plafond, poutres apparentes, etc.) et offrir un meilleur agencement et davantage de commodités (cuisine, vestiaires, sanitaires, local technique, etc.).

Exposition salle Marius Berliet page 1

La redéfinition et la végétalisation des espaces extérieurs sont aussi au cœur du projet de réhabilitation du bâtiment, dont les abords vastes et sécurisés sont particulièrement adaptés aux évènements familiaux.
Des barrières végétales se dresseront sur les abords de la salle, ainsi que sur la face avant du bâtiment, tandis que des sujets de hautes tiges compléteront la clôture.

Exposition salle Marius Berliet page 2

À l’arrière, le long du grillage jouxtant le parking boulliste, en direction de l’aire de jeux pour enfants, une haie protégera le vis-à-vis. Et, à l’Est, une pergola (ou système équivalent) permettra l’ouverture de la salle sur un espace convivial extérieur.
Enfin, une attention particulière sera portée sur la qualité de matériaux éco-sourcés, de l’éclairage et du confort thermique et phonique, afin d’assurer l’efficacité énergétique du bâtiment et le bien-être des riverains

QUEL BUDGET POUR CETTE OPÉRATION ?

La Ville de Genas consent un investissement de 784 687,22 € TTC pour la réhabilitation de la salle Marius Berliet, répartis comme suit :

  • Maîtrise d’œuvre + contrôle technique + coordonnateur SPS : 70 344,00 €
  • Diagnostics, plans : 12 786,00 €
  • Gros œuvre : 154 501,28 €
  • Réhabilitation intérieure et extérieure (dont mobilier) : 457 281,98 €
  • VRD et espaces verts : 89 773,96 €

À ces montants s’ajouteront, en 2022, 90 000 € pour l’aménagement des espaces extérieurs : clôture, toboggan dans l’aire de jeux, portail, petit jardin, plantations, etc.

Les travaux ont démarré en janvier 2022 et se finiront fin juillet 2022. Les espaces de proximité attenants à la salle sont fermés pendant toute la durée des travaux.

École Joanny COLLOMB

Crédits photo : service Communication – Ville de Genas

À Genas, l’école Joanny Collomb est l’école du centre-bourg. Bâti en 1901, l’actuel bâtiment de l’école élémentaire Joanny Collomb, situé au 62 rue de la République, était à l’origine une école-mairie. Elle accueillait ainsi, au rez-de-chaussée, une salle de réunions et une salle pour les services médicaux de l’école et, au premier étage, une salle pour les mariages et les conseils municipaux. Baptisé Joanny Collomb en 1980, du nom d’un poète genassien, le groupe scolaire se scinde en deux en 1990 avec, d’un côté, l’école maternelle qui emménage place du Docteur Janez, et, de l’autre côté, l’école élémentaire. 200 mètres séparent les deux écoles.

POURQUOI REGROUPER LES DEUX ÉCOLES SUR LE SITE HISTORIQUE ?
  • Pour garantir le maintien d’une école en centre-bourg alors que d’autres pistes avaient été imaginées, et préserver le bâtiment historique de l’école Joanny Collomb,
  • Pour améliorer considérablement les conditions d’apprentissage des enfants et les conditions de travail et d’enseignement du personnel scolaire avec des équipements modernes, répondant aux dernières normes, accessibles et sécurisés,
  • Pour apporter davantage de confort d’accessibilité aux parents, notamment ceux de frateries scolarisées en centre-bourg,
  • Pour assurer le respect de la carte scolaire en vigueur à Genas, et anticiper son potentiel d’évolution,
  • Pour privilégier la restauration et la valorisation du patrimoine de la commune à la déconstruction/reconstruction, plus polluante et souvent consommatrice de foncier,
  • Pour capitaliser sur les aménagements réalisés rue de la République, devant l’élémentaire, en 2018-2019 (parvis végétalisé, arrêts de bus, stationnements, dépose-minute. etc.) et mutualiser les moyens nécessaires à la vie des deux écoles : un espace de restauration unique, une seule équipe d’entretien, un espace de livraison commun, une seule équipe d’agents communaux pour l’ensemble du groupe scolaire…
  • Car l’école Joanny Collomb est la seule de Genas où les deux niveaux sont séparés géographiquement, qui plus est par une route départementale (la rue de la République). Cette situation induit des dysfonctionnements liés à l’accessibilité des sites et au stationnement.

Ainsi, dans le prolongement du bâtiment historique, qui sera réhabilité, d’autres bâtiments seraient créés pour accueillir l’ensemble des enfants.

D’autres aménagements « durables », en plus de la sobriété foncière et énergétique, viendront par ailleurs compléter le site comme le parking dédié au personnel et aux parents, ouvert au public hors temps scolaires, ou encore les espaces de jeux extérieurs végétalisés, pour limiter les îlots de chaleur.

QUE DEVIENDRA LA CRÈCHE LES BOUT’CHOUX, ACTUELLEMENT SUR LE SITE DE L’ÉCOLE MATERNELLE ?

La crèche Les Boutchoux fusionnera avec la crèche Les P’tits Quenottes, située rue Jean Moulin, dans des locaux réaménagés, sous une direction unique, et avec un parking adapté qui règlera les problèmes de stationnement actuels pour la crèche et l’école Anne Frank attenante.

QUELLES SONT LES ÉTAPES DE LA RÉHABILITATION DU GROUPE SCOLAIRE ?

Pour un projet d’une telle ampleur, une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) est nécessaire. L’AMO pour le projet Joanny Collomb accompagne la Ville depuis mi-2021.

Un concours de maîtrise d’œuvre (MOE) a ensuite été lancé pour recruter le cabinet d’architecture qui travaille sur le projet. Une première réunion du jury de concours a permis de sélectionner 3 candidats admis à concourir parmi les 81 dossiers reçus. Ces 3 candidats avaient jusqu’à fin janvier 2022 pour déposer leurs propositions architecturales avant un jury final de sélection du candidat retenu, qui s’est tenu le 15 février 2022.

Un classement des 3 candidats a été établi par le jury de concours et la Ville entame, début mars 2022, une phase de négociation avec le candidat ayant reçu le plus de suffrages lors du jury (Cabinet ATELIER DALMAS ET ARCHITECTES ASSOCIÉS). Ce classement a, par ailleurs, reçu le soutien de monsieur Yoann ADLER, Inspecteur de l’Éducation Nationale. Le lancement des études et d’une phase de concertation interviendra à l’issue de la notification définitive du marché de MOE fin mai, afin de respecter la procédure minutieuse de recrutement et le Code de la Commande publique.

En parallèle, comme délibéré par le conseil municipal en septembre 2021, la Ville a acquis la parcelle de la pharmacie attenante à l’actuelle école élémentaire. Fin mai-début juin 2022, cette pharmacie sera démolie pour élargir le périmètre et permettre un aménagement plus confortable du groupe scolaire réunissant maternelle et élémentaire. Ensuite, les étapes sont les suivantes :

  • Transfert de la crèche Les Bout’choux vers les P’tites Quenottes (au plus tard en décembre 2022)
  • Construction du nouveau bâtiment de l’école élémentaire et du nouveau restaurant scolaire
  • Démolition de l’ancien restaurant scolaire et du bâtiment de direction
  • Rentrée de l’école élémentaire dans son nouveau bâtiment
  • Construction de la nouvelle école maternelle, des cours, espaces verts + parking de l’école (ouvert au public le soir et pendant les vacances)
  • Rentrée de l’école maternelle dans son nouveau bâtiment, à côté de l’école élémentaire, et libération du tènement de l’école maternelle

L’objectif est ensuite que l’école maternelle emménage dans ses nouveaux locaux pour la rentrée de septembre 2025, ou au plus tard début 2026, en cas d’aléas.

UNE CONCERTATION EST-ELLE PRÉVUE ?

Comme depuis 2008 pour tous les projets qu’elle conduit et qui impactent directement la vie des Genassiens, la Municipalité conduira ce projet de réhabilitation du groupe scolaire Joanny Collomb en lien avec de nombreux acteurs de la commune.

La concertation a d’ailleurs déjà commencé avec de nombreux partenaires :

  • L’Éducation nationale, par l’intermédiaire d’une rencontre avec Y. ADLER, inspecteur d’académie, le 7 septembre 2021,
  • La direction des écoles maternelle et élémentaire et les représentants des parents d’élèves, via une réunion d’échanges le 14 septembre 2021,
  • Les agents municipaux des écoles Joanny Collomb, lors d’une réunion le 23 septembre 2021.

Ces réunions ont permis de présenter le projet et d’échanger sur les attentes et les interrogations des différents interlocuteurs.

Cette concertation va s’intensifier dans les prochains mois, avec plusieurs réunions de proximité et d’échanges organisées au gré des étapes du projet. Éducation Nationale, personnels des écoles, parents d’élèves… tous les acteurs impactés par le projet seront invités à s’exprimer via cette concertation. Les principaux acteurs (FCPE, personnel de direction et responsable périscolaire) sont par ailleurs informés par la Ville des différentes étapes du projet, par courrier.

QUEL EST LE COÛT DE CE PROJET ?

Pour la réalisation de ce projet que l’équipe municipale a souhaité placer parmi les priorités du mandat 2020-2026, un investissement financier très important est nécessaire. Ce sera le plus lourd des 18 années de mandat.

Une autorisation de programme d’un montant de 10 026 000 € TTC a été approuvée en conseil municipal (27 septembre 2021) pour la période 2022-2027. Cette somme s’entend hors recettes prévues sur l’opération.

Car, dans un souci de bonne gestion et face à la raréfaction des moyens, il convient de trouver des solutions de cofinancement. L’équipe municipale souhaite vendre la parcelle actuelle de l’école maternelle et de la crèche Les Bout’choux, qui ne sera plus utilisée, ainsi que celle où se trouve actuellement la Police municipale, qui a vocation à déménager dans les prochaines années dans des locaux, toujours en centre-bourg, en conformité avec leurs besoins et la réglementation PMR.

Le projet, voté en conseil municipal le 15 décembre 2021, est donc de vendre par anticipation le tènement tout en continuant de l’occuper, en location, jusqu’à la livraison des bâtiments, afin de percevoir rapidement une partie des financements nécessaires à la réalisation des travaux.

En complément de la vente des parcelles, le Fonds de Compensation de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (FCTVA) et les subventions sollicitées et octroyées par les instances et organismes compétents permettront de compléter le cofinancement du projet.

Actualité : La 164ème réunion publique, organisée le 1er juin 2021, a permis d’acter la création d’une bande cyclable des deux côtés de la voie, lorsque la largeur de la rue le permet, et un marquage au sol dédié dans le cas contraire (avec circulation des cycles sur la chaussée).
La sécurisation du carrefour avec la rue de la Liberté, au Sud, a également été débattue avec les riverains, qui ont opté pour une une bande cyclable sur le trottoir à cette intersection. La circulation en sens unique, du Sud vers le Nord avait, elle, été actée le 2 juillet 2020 lors de la 158e réunion publique, la 1ère sur ces aménagements.

> Pour en savoir plus, retrouvez l’article dédié à cette 164ème réunion publique.

La rue Victor Hugo permet de rejoindre la rue de la République depuis la rue de la Liberté. Dans sa configuration actuelle, avec des trottoirs réduits et un trafic important, cette voie accorde peu de place aux vélos et aux piétons et présente donc plusieurs dangers.

Dans la lignée du projet d’embellissement de la rue de la République, le projet de réaménagement de la rue Victor Hugo a pour objectifs de créer des cheminements sécurisés pour les piétons et d’harmoniser la qualité des voiries du quartier…

Soumis à concertation, le projet s’est précisé lors de deux réunions publiques, le 2 juillet 2020 et le 1er juin 2021. Les habitants ont choisi le passage en sens unique avec création d’une bande cyclable des deux côtés de la voie (lorsque la largeur de la rue le permet), maintien d’un certain nombre de places de stationnement et sécurisation des trottoirs.

La première étape du chantier, à savoir la mise en réseau séparatif avec installation d’un nouveau réseau pour les eaux usées, s’est achevée à l’été 2021. La Communauté de Communes de l’Est Lyonnais prendra le relais pour les aménagements de surface et la rénovation des réseaux secs, courant 2022.

  • Calendrier : travaux de mise en séparatif des réseaux d’eau effectués en 2021. Travaux de surface et d’enfouissement des réseaux secs prévus courant 2022.
  • Budget Ville de Genas (travaux de réseaux humides) : 577 000 € TTC
  • Budget CCEL : 728 500 € TTC.

Actualité : L’îlot Danton-République était au coeur de la 170ème réunion publique organisée depuis 2008 par Daniel Valéro, maire de Genas, le 23 septembre 2021. L’occasion de présenter les principes d’aménagement de ce secteur situé en plein centre-bourg à la dizaine de riverains présents.

> Pour en savoir plus, retrouvez l’article dédié à cette 170ème réunion publique

En centre-bourg, l’arrivée prochaine de nouveaux logements neufs et de commerces sur l’îlot Danton-République viendra dynamiser encore davantage le quartier. L’école Joanny Collomb, aujourd’hui installée sur 2 sites à quelques mètres d’intervalle, fera aussi l’objet, au cours du mandat 2020-2026, d’un regroupement sur un seul site.

En conséquence, la rue Danton et les trottoirs Nord de la rue de la République, en face de l’école élémentaire Joanny Collomb, préparent leur embellissement dans la lignée de la métamorphose récente de la rue de la République et des travaux en cours rue Victor Hugo. À terme, cela permettra de créer une unité sur l’ensemble du cœur de ville.

Parmi les propositions du maître d’oeuvre, imaginées avec la CCEL et la Ville de Genas : offrir un espace de déambulation confortable pour les piétons, en relation avec les logements et leurs commerces de proximité.
Les trottoirs jouiront ainsi d’une largeur comprise en 1,5 et 3 m côté Ouest de la rue Danton, et 3,5 m de largeur seront réservés aux cheminements côté Est.

Sur la rue de la République, la déambulation sera tout aussi confortable
avec près de 2,5 m de largeur pour les piétons. Les espaces végétalisés sur ces cheminements joueront par ailleurs le rôle de tampon et de sécurisation de l’espace entre les piétons et la circulation automobile.
Cette dernière sera par ailleurs maintenue en double-sens grâce à un gabarit de voie compris entre 5 et 6 m sur toute la rue Danton, autorisant la circulation à 30 km/h maximum.

Comme pour tous les projets d’embellissement de la voirie communale, la circulation cycliste a été intégrée au projet. Les cyclistes pourront ainsi circuler sur les voies, en double-sens, et leur présence sera indiquée par un marquage au sol dédié.

Le stationnement existant sera par ailleurs repensé. Au total, 14 places
de stationnement, dont 1 PMR et 1 pour les livraisons, seront accessibles sur la rue Danton, contre 5 précédemment. Sur la rue de la République, 13 places seront disponibles, dont 1 place PMR et 1 place de livraison, contre 11 à l’origine. L’ensemble du stationnement se fera en marche arrière, plus sécurisant pour les piétons.

Enfin, une attention particulière sera portée sur les accès livraison du supermarché Carrefour Market, à l’angle des rue Danton, chemin de la grange et avenue Charles de Gaulle, où se trouve également le parking de son personnel. L’idée étant d’offrir davantage d’espace pour les manoeuvres des véhicules de livraison et d’instaurer un sens de circulation sur ce tènement. À cet endroit, la volonté est également d’aménager un
trottoir d’une largeur d’1,4 m pour sécuriser les cheminements piétons.

  • Calendrier : travaux prévus courant 2022 (planning à finaliser).
  • Budget Ville de Genas (aménagements de la rue de la République) : 150 000 € TTC.
  • Budget CCEL (aménagements de la rue Danton) : 215 000 € TTC.

Actualité : La 172ème réunion publique depuis 2008 a permis de présenter, le 5 octobre 2021, les principes d’aménagement proposés pour le Sud de la rue la Liberté, entre la rue Victor Hugo et les rues Henri Réaux et Pierre Dupont.

  • Calendrier : travaux de réseaux de mi-novembre 2021 à mi-mars 2022 environ. Travaux de surface prévus en 2023.
  • Budget Ville de Genas (travaux de réseaux) : 450 000 € TTC.
  • Budget CCEL prévisionnel (aménagements de surface) : 790 800 € TTC.

Les derniers projets livrés

Hôtel de ville

Crédits : Jean-François MARIN

Si la maintenance et l’entretien de l’hôtel de ville ont été menés de façon continue, et plus intensément ces dernières années, ses abords Est n’avaient pas été repris depuis sa construction.

Ainsi, après la création d’un parking clos pour le personnel municipal et la réhabilitation du parvis de l’hôtel de ville en 2018-2019, il était nécessaire de repenser les espaces de stationnements prévus pour les visiteurs de la mairie et des espaces culturels qui se trouvent dans le même bâtiment.

POURQUOI REFAIRE LE PARKING DE L’HÔTEL DE VILLE ?

  • Pour le rénover, tout simplement : le parking n’a pas été réhabilité depuis sa mise en service en 1993, ses revêtements étaient devenus vieillissants et les marquages au sol illisibles.
  • Pour qu’il soit compatible avec les nouveaux usages : l’utilisation des modes doux pour circuler à Genas est grandissante. Le parking visiteurs de l’hôtel de ville devait donc être compatible avec ces usages.
  • Pour le sécuriser : le croisement avec la piste cyclable en entrée et sortie était dangereux, comme le sens de circulation, difficilement lisible et occasionnant des manœuvres automobiles dangereuses pour les piétons.
  • Pour mieux gérer les eaux pluviales : lors d’épisodes pluvieux, les accès piétons à l’hôtel de ville étaient régulièrement innondés. La cause : des revêtements vieillissants et une végétation limitée sur le parking, ne facilitant pas l’infiltration naturelle des eaux de pluie dans la parcelle.
  • Pour le rendre accessible à tous : les espaces de stationnement déjà existants pour les personnes à mobilité réduite ont été préservés et installés au plus proche des cheminements piétons refaits à neuf et à proximité immédiate de l’entrée de l’hôtel de ville.

Une nouvelle configuration des différents espaces (stationnement, espaces verts, trottoirs, circulation) a ainsi été imaginée afin d’améliorer l’accessibilité et la lisibilité pour tous les usagers de cette zone fortement sollicitée : démarches administratives en mairie, réunions, mariages, spectacles au Neutrino théâtre, abonnés de la ludo-médiathèque, promeneurs du parc de La Colandière, cérémonies officielles, usagers de la Maison du Rhône et Maison France Services…

Exposition parking hôtel de ville page 1

COMMENT SONT ORGANISÉS LES NOUVEAUX ESPACES DE STATIONNEMENT ?

5 secteurs de stationnement sont désormais répartis sur l’ensemble du site avec :

  • une capacité totale de 54 places (contre 52 auparavant),
  • 2 places pour personnes à mobilité réduite,
  • 1 place dédiée aux livraisons,
  • 1 espace 2 roues (4 places),
  • 1 espace cycles (10 places).

Le stationnement en marche arrière, plus sécurisant pour les piétons, est par ailleurs imposé sur l’ensemble du parking. L’entrée et la sortie du parking du personnel ont été redéfinies afin d’éviter les croisements dangereux, notamment avec les cycles.

La végétation sur l’ensemble du site a en outre été densifiée pour offrir des stationnements ombragés, préserver l’existant et infiltrer les eaux de pluie à la parcelle, tout en offrant une visibilité optimale. Enfin, une attention particulière a été portée à la perméabilité des sols, pour assurer, là aussi, une gestion optimale des eaux de pluie.

Exposition parking hôtel de ville page 2

QUEL EST LE BUDGET ALLOUÉ À L’OPÉRATION ?

La Ville de Genas a consenti un investissement de 394 943 € TTC pour la réhabilitation du parking de l’hôtel de ville, répartis ainsi :

  • Maîtrise d’œuvre : 38 385 € TTC
  • Diagnostics : 6 558 € TTC
  • Travaux et signalétique : 350 000 € TTC

Les travaux de réhabilitation de ces espaces de stationnement ont été réalisés entre septembre 2021 et février 2022.

2022 Parking école Anne Frank & crèche P'tites Quenottes

En 2014, la crèche Les P’tites Quenottes avait été réhabilitée et étendue. En 2022, la crèche Les Bout’choux, situé en centre-bourg à proximité de l’école maternelle Joanny COLLOMB, la rejoindra dans ses locaux. Cette fusion permettra de mutualiser les équipements et, ainsi, optimiser les ressources.

POURQUOI CRÉER DE NOUVEAUX ESPACES DE STATIONNEMENT ?

La création d’un espace de stationnement apparaissait nécessaire au regard des évolutions à venir et conformément aux attentes des usagers du site.

Exposition parking P'tites Quenottes & Anne Frank - page 1

L’aménagement du parking avait également pour objectif de renforcer la sécurité et l’accessibilité des abords de la crèche et de l’école Anne Frank, en offrant davantage de confort aux petits comme aux grands.

Exposition parking P'tites Quenottes & Anne Frank - page 2

Au total, le nouveau parking offre 66 places (contre 15 auparavant) : 40 pour le personnel de la crèche et de l’école, dont 2 PMR et 26 pour les familles, dont 2 PMR.

Exposition parking P'tites Quenottes & Anne Frank - page 3

QUEL BUDGET POUR CETTE OPÉRATION ?

La Ville de Genas a consenti un investissement de 391 376,09 € TTC pour la création de ce nouveau parking, répartis comme suit :

  • Maîtrise d’œuvre : 32 940,00 €
  • Diagnostics : 9 318,00 €
  • Travaux et signalétique : 308 918,09 €
  • SYDER : 40 200,00 €

Les travaux ont été réalisés entre septembre et novembre 2021.

2022 Aire glisse-skatepark Veynes

Crédits photos : service Grands Projets – Ville de Genas

Deuxième poumon vert de la ville, le parc du château de Veynes accueille depuis 2013 une aire de glisse (skatepark) et un bikepark très prisés par les jeunes Genassiens.

Idéalement situés au cœur de la ville et de cet immense espace vert où l’on trouve aussi un théâtre de verdure et une aire de jeux, ces espaces sportifs suscitent un engouement important, nécessitant une remise à neuf et quelques ajustements.

Exposition skatepark & bikepark 2021 - page 1

Objectifs : mettre les équipements aux normes en vigueur, sécuriser les lieux, les adapter aux usages actuels et à une fréquentation toujours plus importante, pour que les jeunes Genassiens pratiquent en toute sécurité leurs activités préférées.

Fidèle à sa politique de concertation des habitants à l’aube de la mise en œuvre des grands projets de la ville, la Municipalité a mené une démarche de concertation avec de jeunes usagers des lieux et le Conseil Municipal d’Enfants (CME) afin d’envisager de nouveaux aménagements au plus près de leurs attentes. Dans le cadre de ce projet, le CME s’est également mobilisé, en interrogeant les habitués sur leurs pratiques. De cette « matière » recueillie au plus près des utilisateurs se sont alors dessinés plusieurs aménagements.

Exposition skatepark & bikepark 2021 - page 2

QUELS AMÉNAGEMENTS ?

Le skatepark tout d’abord est désormais plus spacieux et plus ouvert donc plus accessible pour l’ensemble de ses usagers, toujours plus nombreux. L’option retenue à l’unanimité lors des réunions de concertation intègre notamment un îlot en plan incliné, un rail carré, une planche de « weeling », un rail rond ainsi que plusieurs « corners ».

D’une manière générale, les aménagements réalisés permettent une plus grande fluidité de circulation, tout en évitant les risques de collision entre les différents types d’usages (vélo, skate, trottinette). Ils font aussi de cette aire de glisse l’une des plus grandes de la région.

Exposition skatepark & bikepark 2021 - page 3

Le bikepark a, quant à lui, été réhabilité, en réponse, là aussi, à une fréquentation toujours plus importante et à de nouvelles normes de sécurité en vigueur pour ce genre d’installation. Si une partie du tracé a été laissée en l’état, une autre (les 2/3) a été refaite entièrement à neuf et agrandie. Le tout complété par un nouveau tracé au moins aussi long que le tracé déjà existant. Celui-ci a également été défini en concertation avec les jeunes usagers du lieu.

Exposition skatepark & bikepark 2021 - page 4

Quant au matériau retenu pour cette réhabilitation, il s’agit de la terre battue, plus appropriée pour un circuit en milieu naturel et afin de conserver une parfaite perméabilité.

QUEL BUDGET POUR CETTE OPÉRATION ?

La Ville de Genas a consenti un investissement de 196 030,20 € TTC pour l’extension de l’aire de glisse et la réhabilitation du bikepark, répartis comme suit :

  • Maîtrise d’œuvre et contrôle technique : 25 776,00 €
  • Diagnostics : 1 596,00 €
  • Travaux et signalétique : 168 658,20 €

Les travaux ont été réalisés entre septembre et fin novembre 2021.

Espace Muséal de Gandil

Le quartier de Gandil s’est métamorphosé en 2009 avec la naissance d’un 5e parc, les jardins de Gandil, le déménagement du Relais d’Assistantes Maternelles (devenu Relais Petite Enfance fin 2021)… Le travail s’est donc poursuivi avec la création d’un espace muséal inédit dans l’important corps de ferme historique, situé au cœur du quartier.

Espace muséal de Gandil - journées du Patrimoine 2021

EN QUOI CONSISTE L’ESPACE MUSÉAL DE GANDIL ?

Le souhait pour cette bâtisse était de raconter l’histoire agricole de Genas, à travers un espace d’exposition. L’espace muséal de Gandil, inauguré officiellement le 29 mai 2021, a une particularité : il n’a pas vocation à faire « entrer » le public mais plutôt à se dévoiler depuis l’extérieur où des jeux de fenêtres ont été imaginés pour révéler des objets d’antan…

Exposition espace muséal de Gandil 2020 - page 1

Le public peut ainsi circuler autour de cette grande vitrine ouverte sur notre histoire. Des outils de réalité augmentée et des écrans tactiles ajoutent une note de modernité pour donner à ce projet un réel caractère innovant et créatif.

Exposition espace muséal de Gandil 2020 - page 2

Ce parti pris résulte à la fois de la structure du bâtiment, ne permettant pas l’accueil du public, mais également d’une volonté d’économie (pas d’agents municipaux mobilisés) et d’accessibilité du site à tout moment, et par tous. Une attention toute particulière a, d’ailleurs, été portée aux publics dits « empêchés » et porteurs de handicaps physique, sensoriel et mental afin d’encourager leur accueil dans des conditions conformes à la réglementation en vigueur et d’adhérer au label « tourisme et handicap ».

Exposition espace muséal de Gandil 2020 - page 3

Ainsi, quatre dioramas (dispositif de mise en situation des objets dans leur environnement habituel) ont été imaginés : la cour ; l’appentis ; l’étable et l’intérieur de la ferme. Chacun a été aménagé et scénographié grâce à l’importante collection d’objets et d’images (plus de 150) constituée avec le concours de généreux donateurs genassiens.

Exposition espace muséal de Gandil 2020 - page 4

QUELS HORAIRES D’OUVERTURE ?

L’espace muséal est ouvert tous les jours, avec des adaptations selon la saison :

  • En été (du 1er mai au 31 octobre) : 9 h – 20 h
  • En hiver (du 1er novembre au 30 avril) : 9 h – 18 h

QUEL BUDGET POUR CETTE OPÉRATION ?

Pour transformer le corps de ferme de Gandil en espace muséal, la Ville de Genas a consenti un investissement de 496 403 € TTC, répartis ainsi :

  • Maîtrise d’œuvre (y compris assistance à maîtrise d’ouvrage, coordonnateur SPS et contrôle technique) : 79 674 €
  • Diagnostics divers : 5 926,90 €
  • Travaux : 410 802,49 €

Le Département du Rhône a soutenu la réalisation de ce projet à hauteur de 17 350 € et la Région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 50 000 €.

Les travaux ont été réalisés entre juin et août 2019.

L’ESPACE MUSÉAL DE GANDIL RÉCOMPENSÉ

En octobre 2020, Lors de la 25ème édition du Festival FimbACTE, le projet de musée interactif au sein de l’ancienne Ferme de Gandil a remporté le Trophée Or, soit la première place, dans la catégorie « Digitalisation » des Trophées du Cadre de vie.

2020 Espace muséal de Gandil - Trophée FimbActe

Les espaces extérieurs du complexe sportif Marcel Gonzales, transformés en Pôle de loisirs de la Fraternité

Actualité : le lieu a été inauguré le samedi 19 septembre 2020.

Les différents espaces ont été reconfigurés. Ainsi, une aire de jeux et de détente de 2 500 m2, accessible librement, prend progressivement place au centre du complexe. 3 boucles de jogging (250 m, 450 m, 850 m) et une aire de fitness complètent l’offre sportive proposée par les différents clubs et associations sur place. Les circulations piétonnes ont été revues et la place de la voiture est désormais bien délimitée. La capacité de stationnement est en outre passée de 106 places à 151. Le réaménagement a aussi permis de végétaliser la zone. Ainsi, une cinquantaine d’arbres, notamment des érables de trois variétés, et 800 m2 de massifs de vivaces et d’arbustes (soit environ 3 000 plants) non allergènes et résistants aux fortes chaleurs ont été plantés.

La mise en place d’un bassin collecteur et de rétention des eaux de pluie, couplée à la réintroduction de la végétation sur des zones habituellement bétonnées (telles que les parkings), favorise la perméabilité naturelle du site.

  • Budget Ville de Genas : 2,22 millions d’euros (sur un total d’environ 5,44 millions d’euros engagés depuis 2015 pour la rénovation du pôle sportif)
    Subvention de l’État (Dotation de Soutien à l’Investissement Local) : 100 000 €
    Subvention de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du Contrat Ambition Région : 300 000 €
    Subvention du Département du Rhône dans le cadre du Partenariat territorial : 50 000 €
    Soit un total de 350 000 €.
  • Retrouvez la newsletter électronique distribuée lors du projet :

Newsletter N°1 (avril 2019)

Newsletter N°2 (mai 2019)

Newsletter N°3 (juin 2019)

Newsletter N°4 (octobre 2019)

Plus d’informations :

  • Lettre d’information

[calameo code=001532053472d79506453 mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

  • Exposition expliquant l’aménagement des abords du complexe sportif Marcel Gonzales

[calameo code=00153205338ca95a4ed24 mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

Théâtre de verdure à l’ ouest du parc du château de Veynes

Actualité : ce nouvel espace dédié à la culture et au divertissement en plein air a été inauguré le vendredi 11 septembre 2020, à l’occasion de la présentation de la saison culturelle 2020-2021. Un premier spectacle, « Sol Bémol » de la compagnie d’Irque et Fien, s’est ainsi produit ce soir-là.

Retour en images sur ce 11 septembre 2020 :

Deuxième poumon vert de la ville, le parc du Château de Veynes a été réaménagé en 2011 pour accueillir un bike-parc, un skate parc, un terrain de boules, une aire de jeux. Aujourd’hui, une touche culturelle est apportée au parc avec la création d’un théâtre en pleine nature comme annoncé dans le plan de mandat 2014-2020.

Les travaux ont consisté  à installer un mini-amphithéâtre, sans perturber les plantations d’arbres existantes. Des gradins, aménagés sur une pente naturelle, offrent une vue agréable sur la scène et sur Lyon.

  • Budget Ville de Genas : 600 000 euros (sur un total de près de 2 millions d’euros engagés pour réaménager le parc du Château de Veynes depuis 2012
    Subvention du Département du Rhône : 45 000 €
Le théâtre de verdure lors de son inauguration le 11 septembre 2020
  • Exposition revenant sur le projet daménagement du théâtre de verdure :

[calameo code=001532053f20705a737bb mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

Les Genadines, sentiers du patrimoine

Cliquez sur l’image pour accéder au plan en détails

La Ferme de Gandil est aussi une invitation au voyage à travers notre narration commune, car il est le point de départ des sentiers du patrimoine baptisés les Genadines. Quatre parcours racontent ainsi l’histoire de Genas à travers ses lieux. Ils s’articulent autour de quatre thématiques : l’art mural, l’art végétal, l’art sacré et l’art minéral. Tous sont balisés par des cartels et illustrés dans un petit livret, distribué dans toutes les boîtes aux lettres genassiennes et disponible dans la rubrique dédiée accessible ici : Découvrez les genadines !

  • Budget Ville de Genas : 65 000 € TTC

Rue de la République – La métamorphose en rue-jardin

Démarrés le 9 juillet 2018, les travaux de réaménagement de la rue de la République sont arrivés à leur terme le samedi 31 août 2019. Pour célébrer la fin du chantier, la Ville de Genas, en partenariat avec Activ’Genas, les commerçants genassiens et des associations, a invité les habitants à partager un moment convivial et festif pour se réapproprier ce nouvel espace de vie.

Inauguration de la rue de la république, le 31 août 2019

Pour rappel, le projet de réaménagement de la rue de la République a nécessité 14 mois de travaux ainsi qu’un investissement de près de 3,55 millions d’euros, le plus important du mandat 2014-2020. 2,25 millions d’euros ont été portés par l’enveloppe voirie de Genas à la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais (CCEL) et 31 000 euros par le Conseil départemental du Rhône.

De l’angle avec la place de la République au parvis de l’école Joanny Collomb, le chantier a laissé place à une réelle métamorphose de l’artère principale de Genas.

D’une voie au trafic routier important et peu agréable pour les piétons, la rue de la République s’est ainsi transformée en promenade arborée, contemporaine et sécurisée pour tous.

Aussi, le nouveau système de stationnement dit « en épi » ou « en arête de poisson » garantit une meilleure visibilité pour les automobilistes lors de la sortie. Par ailleurs, 11 places de stationnement supplémentaires ont été créées. Vieillissants, les réseaux humides ont été remplacés et séparés, avec la création d’un réseau d’eaux pluviales.

« La nouvelle mue de la rue de la République vient parachever un cœur de cité attractif pour nos commerçants, aéré et verdoyant pour les habitants où chacun prendra plaisir à se promener », a déclaré Daniel Valéro, maire de Genas, lors de l’inauguration de la nouvelle rue de la République.

  • Budget Ville de Genas : 3,55 millions d’euros dont 2,25 millions d’euros portés par l’enveloppe genassienne de la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais
    Subvention du Département du Rhône : 31 000 €

Retour en images sur une inauguration très attendue, le 31 août 2019 :

Retour sur les différents supports de communication qui ont accompagné ce chantier :

La newsletter électronique !

[calameo code=001532053dfc496d42f26 mode=mini width=480 height=500 hidelinks=100%]

  • Lettre d’information n°6 (juin 2019)

[calameo code=0015320530cefa6ecf3a4 mode=mini width=480 height=500 hidelinks=100%]

  • Lettre d’information n°5 (avril 2019)

[calameo code=00153205354e49b115837 mode=mini width=480 height=500 hidelinks=100%]

  • Lettre d’information n°4 (mars 2019)

[calameo code=00153205303f8ca51627b mode=mini width=480 height=500 hidelinks=100%]

  • Lettre d’information n°3 (novembre 2018)

[calameo code=001532053a59eae5551ae mode=mini width=480 height=500 hidelinks=100%]

  • Lettre d’information n°2 (septembre 2018)

[calameo code=001532053910555c3fff6 mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

  • Lettre d’information n°1 (juillet 2018)

[calameo code=00153205320bb0767b70a mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

Vous pouvez la télécharger ici.

  • Exposition expliquant le projet de métamorphose de la rue de la République en rue-jardin :

[calameo code=001532053635ced5bb9f1 mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

  • Dossier du Genas Mag n°41

[calameo code=001532053973733e07bbb mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

La ludo-médiathèque Le Jardin des Imaginaires

Actualité : le nouvel espace a été inauguré le 6 juillet 2019 en présence de Clément Vivès, Secrétaire général adjoint de la Préfecture du Rhône, et de Danièle Cazarian, députée de la 13e circonscription du Rhône. 

Depuis 2009, la Ville a progressivement fait évoluer sa bibliothèque, la transformant en médiathèque, et a créé une ludothèque, initialement installée à l’espace Gandil. À ce jour, la médiathèque détient un fonds de plus de 45 000 documents et la ludothèque dispose de 600 jeux pour enfants et familles.

En 2017, les deux structures ont commencé leur fusion vers une seule et même structure : la ludo-médiathèque Le Jardin des Imaginaires. En effet, une trentaine de jeux pour tous les âges était alors disponible en prêt à la médiathèque. L’objectif était de proposer une offre diversifiée pour tous les publics.

Dans l’optique de finaliser cette fusion culturelle, il était nécessaire de réaménager la médiathèque pour qu’elle offre la capacité matérielle d’accueillir les fonds de la ludothèque. Pour ce faire, le rez-de-jardin de l’hôtel de ville, côté médiathèque, a été entièrement repensé afin de s’adapter à cette nouvelle fonction. Ce vaste plateau, d’une surface de 300 m2, comprend désormais une zone vestiaires et poussettes, une grande salle modulable et flexible de 180 m2 pour pratiquer jeux d’éveil, de construction, symboliques ou de société, un local jeux vidéo et télévision, ainsi qu’un bureau / atelier et un espace de stockage pour le personnel.

  • Budget Ville de Genas : 428 463 €
    Subvention de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : 50 000 €
    Subvention de la Direction régionale des affaires culturelles : 115 000 €

Retour en images sur l’inauguration de la ludo-médiathèque, le 6 juillet 2019

  • Exposition expliquant le projet, à retrouver sur place au niveau du rez-de-jardin :

[calameo code=0015320537abeb3f94362 mode=mini width=480 height=300 hidelinks=1]

Réaménagement des abords de la salle Le Genêt en une promenade

L’enjeu était de transformer l’allée Ferrier, alors peu visible et peu utilisée, en une agréable voie modes doux reliant différents secteurs du centre-ville : la place de la République, l’église Saint-Barthélemy, la place de Ronshausen, le Jardin des Murmures et le parc Réaux.
Pour cela, plusieurs phases de travaux ont été nécessaires :

    • Rénovation de la salle Le Genêt (terminée). Cliquez ici pour découvrir les aménagements de la salle
    • Aménagement de l’îlot Ferrier (démolition des bâtiments aux 4-6 rue de la République réalisée au printemps 2018 puis aménagements des abords de la salle Le Genêt de février à fin avril 2019)
    • Puis, rénovation de l’allée Ferrier

Début 2019, les travaux ont consisté en :

    • L’aménagement des abords de la salle Le Genêt pour l’asseoir dans un écrin jardiné et installation d’une terrasse-belvédère tel un jardin d’été pour les utilisateurs de la salle
    • L’aménagement de cheminements piétons et accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite
    • La reconfiguration de l’espace de stationnement grâce à la démolition des bâtiments. La zone de stationnement est déplacée pour faciliter l’accès à la salle Le Genêt, et pour une bonne intégration paysagère.
    • Des aménagements paysagers en résonance et cohérence avec le reste du centre-bourg
  • Budget Ville de Genas : 639 596 € sur un total d’1,1 million d’euros engagés pour l’ensemble des phases de travaux

Restauration de l’église Saint-Barthélemy

Actualité des travaux : le parvis de l’église a été réaménagé, tout comme le parking du square Aimone. L’impasse Coquet est devenue la rue Coquet, une rue à sens unique permettant de relier la rue de la République par la rue Jacques Brel. Une nouvelle tranche consistant à compléter le système de chauffage de l’église Saint-Barthélemy est à venir.

L’église de Genas a beaucoup souffert avec le temps, c’est pourquoi des travaux d’envergure ont été lancés pour lui redonner son lustre d’antan. Ses trésors n’ont pas été oubliés puisqu’une vitrine protège trois reliquaires et les rend enfin visibles au public.

La première tranche de travaux, engagée en 2017, concernait la réhabilitation complète des façades extérieures de l’église, la révision des toitures et descentes d’eaux pluviales, ainsi qu’une consolidation des fondations par injonction de béton.

La deuxième tranche concernait la rénovation intérieure de l’église.  Après le désamiantage, les charpentes, les vitraux et les supports ont été restaurés, les décors et badigeons repris. En parallèle, l’installation électrique a été mise en conformité.

Pour finir, la troisième tranche des travaux, qui a débuté début 2019, consistait à restaurer et améliorer les espaces extérieurs et le parvis. En 2021, des travaux complémentaires relatifs au chauffage de l’église sont prévus.

  • Budget Ville de Genas : environ 3 millions d’euros

Les jardins de poche 

Les petits poumons verts, promis dans le plan du mandat 2014-2020, sont presque tous livrés.
La parcelle située à l’angle de la rue de l’Industrie et de la rue Jean Jaurès s’est métamorphosée en agréable jardin doté de sous-bois composés d’érables et de pervenches, d’une zone de repos et d’une aire de détente pour les 2-8 ans. Des petits jardins ont aussi été aménagés rue Victor-Hugo, rue Olivier de Serres et rue Pasteur à proximité du rond-point de la Grande Plaine.
Des travaux ont été entrepris entre l’arrêt de bus et le parking de la place Carnot et à l’entrée de la rue Bornicat pour proposer aux Genassiens des espaces verts propices aux rencontres et à la flânerie.

Le mandat 2020-2026 verra fleurir de nouveaux petits jardins au cœur des quartiers. Les repérages des mini-parcelles disponibles sont en cours.

La Maison de toutes les Générations Daniel Quantin

La Maison a été inaugurée le 7 juillet 2018, en présence de nombreux Genassiens et de Daniel Quantin, qui a donné son nom à la Maison. De juillet à début janvier 2019, les activités et services se sont installés dans ce tout nouvel équipement public.

La Maison de toutes les Générations est installée en lieu et place de l’ancienne caserne des pompiers vétuste et ne répondant pas aux nouvelles normes. Elle est une maison pour tous les Genassiens. C’est  un lieu de vie convivial qui vise à faciliter les rencontres entre générations et à offrir à chaque public un espace approprié à ses besoins, ses activités et ses envies. Les enfants, aînés, sportifs ou encore associations se rencontreront autour de différentes activités.

Différents publics vont profiter de la Maison de toutes les Générations : les enfants de 3 à 6 ans du centre de loisirs municipal Les Moussaillons, les enfants de 6 à 12 ans du centre de loisirs associatif La Galipette, les usagers de l’association l’Âge d’Or, le Conseil Municipal d’Enfants, le service Enfance-Jeunesse (antenne de l’hôtel de ville), les adhérents du Passeport Découvertes ou encore certains sportifs qui fréquentent la salle d’évolution.

Le public profite d’un ensemble d’aménagements variés qui complètent les usages proposés par la Maison de toutes les Générations, pour des temps de loisirs ou de détentes intergénérationnels : le terrain multisports de l’allée des Anémones ouvert depuis l’été 2016 pour la pratique du volley, du basket ou du foot, une placette avec des arbres et des bancs, le parc du Château de Veynes, avec notamment son bike-park, son aire de glisse, une aire de jeux et un terrain de pétanque.

En octobre 2019, la Maison de toutes les générations Daniel Quantin a été récompensée au Festival FimbACTE par le Trophée Or dans la catégorie Rénovation-extension
  • Budget Ville de Genas : 2,7 millions d’euros (comprenant le local de rangement aménagé en 2020)
    Subventions :
    Caisse d’Allocations Familiales : 100 000 €
    Réserve parlementaire de la Sénatrice Catherine Di Folco : 25 000 €
    Région Auvergne-Rhône-Alpes : 70 000 €
    Département du Rhône : 45 560 €

Pour en savoir plus sur l’actualité de la Maison De Toutes les Générations, rendez-vous sur la page dédiée

La halle des sports, phase 3

La réhabilitation de la halle des sports visait à répondre aux besoins des clubs, des associations, des écoles, de l’EMS qui y pratiquent leurs entraînements et organisent de nombreuses manifestations sportives et animations.

Pour cela, elle a été rénovée en 2016-2017 avec l’amélioration de ses aménagements intérieurs, de sa salle principale de sports collectifs, la construction de vestiaires, d’une zone de convivialité, de son dojo, de sa salle de tennis de table… Pour harmoniser l’extérieur avec les travaux réalisés sur la façade nord, les autres façades ont été encapsulées dans un matériau métallique à l’aspect contemporain, et un dernier mur intérieur a été isolé et repeint.

  • Budget Ville de Genas : 2,6 millions d’euros (sur un budget total de 5,44 millions d’euros engagés pour la rénovation totale du pôle sportif depuis 2015)
Rénovation de la façade nord

Salle Le Genêt

Située à proximité de la place de la République, la salle était en travaux depuis le mois de novembre 2017 dans un souci d’amélioration de son confort et de son ergonomie.

Une extension sur la partie ouest de la salle a été construite. Faisant office d’entrée, et séparée de la salle de réception, elle permet d’améliorer le confort thermique et acoustique par la présence de matériaux durables et phono absorbants au sol, mur et plafond, comme dans le reste de la salle. 

L’ un des objectifs était de révéler l’architecture initiale du bâtiment et de l’inscrire davantage dans son environnement en faisant écho à l’église Saint-Barthélemy. Pour cela, un enduit beige a été appliqué sur le bâtiment. Les murs de l’extension ont été habillés de galets dans la tradition genassienne et rappelant le style dauphinois.

À l’intérieur du bâtiment existant, les sols en carrelage ont été remplacés par un revêtement souple à haute résistance. La salle de réception est isolée de la zone technique (cuisines, sanitaires…) grâce à la pose d’une paroi en bois. D’un côté, cette structure intègre un écran de projection et de l’autre, des rangements.

2ème phase des travaux fin de 2018 – début 2019 dans le cadre de l’aménagement de l’îlot Ferrier :  les abords du bâtiment ont été réaménagés, notamment pour permettre l’accès des Personnes à Mobilité Réduite et asseoir la salle dans un écrin jardiné très repérable en entrée de ville. Une terrasse-belvédère a également été installée tel un jardin d’été pour les utilisateurs de la salle.
La zone de stationnement a été déplacée pour faciliter l’accès. Les bâtiments proches vétustes et amiantés dont la Ville s’était rendue propriétaire (aux 4-6 rue de la République) ont été démolis permettant de libérer de l’espace pour accueillir le parking.

  • Budget Ville de Genas : 379 078 €
    Subvention allouée par le Département du Rhône : 25 000 €

Le Jardin des murmures

Derrière la halle de Ronshausen, un sixième parc a ouvert ses portes en décembre 2017. Écrin de verdure et traversante douce, il relie la place de la République, lieu de rencontre et d’événements, la halle du marché, lieu commerçant et animé, et l’église Saint-Barthélemy, lieu patrimonial et de recueillement.
Cet interstice invite à la rêverie, la détente ou la flânerie. Au cœur de ce parc niche un arbre au feuillage peu ordinaire…« un arbre à livres ».
Ce jardin vient compléter le programme d’embellissement du centre-ville, lancé en 2008 par la Municipalité, et fait partie des 6 parcs et jardins présents à Genas ( parc Réaux, Jardins de Gandil, parc du Château de Veynes, parc des Étangs de Mathan et par de la Colandière).

Budget Ville de Genas : 1,67 million d’euros dont 812 422 € d’acquisition foncière

Subventions :
Réserve parlementaire du Sénateur François-Noël Buffet : 10 000 €
Département du Rhône : 25 000 €

En octobre 2018, le Jardin des Murmures a reçu le Trophée de l’innovation publique du Cadre de vie lors du Festival FimbACTE

Plus d’information sur les parcs et jardins de Genas  ici

Cérémonie d’inauguration du Jardin des Murmures, le 9 décembre 2017

Le terrain de foot Marcel Gonzales

Le gazon naturel a été remplacé par une pelouse synthétique courant 2017. Il permet de faire des économies sur les coûts d’entretien et par conséquent un amortissement sur investissement en 6 ans et demi. Autre avantage : une multiplication par 7 des créneaux disponibles pour l’accueil des footballeurs de la commune grâce à un matériau qui résiste à toutes les intempéries. De plus, le terrain accueille tous les usagers du terrain de Vurey aujourd’hui fermé car ne répondant plus aux usages attendus, ce qui génère de réelles économies.

  • Budget Ville de Genas : 638 901 €
Inauguration du stade synthétique Marcel Gonzales, en présence de Bruno Génésio, le 29 septembre 2017